Accueil > Séries TV > Policier > NCIS: Los Angeles > DVD NCIS: Los Angeles - Saison 1 > Test DVD
DERNIERS DVD

dvd Bodyguard  Saison 1 [Blu ray]
Bodyguard - Saison 1 [Blu-ray]
Sortie : 01/07/20

Bodyguard - Saison 1
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 9
Sortie : 01/07/20

Meurtres au paradis - Saison 8
Sortie : 25/09/19

Candice Renoir - Saison 8
Sortie : 26/06/20

» Voir la base de données


NOUVELLES SÉRIES

BodyguardBodyguard Alex HugoAlex Hugo
The OutsiderThe Outsider WatchmenWatchmen
TandemTandem MirageMirage
The BoysThe Boys LegaciesLegacies
MirageMirage Il a déjà tes yeuxIl a déjà tes yeux
LanesterLanester ValidéValidé

dvd NCIS: Los Angeles  Saison 1


Achetez-le sur

Acheter sur Amazon
Acheter sur Fnac
Acheter sur Cdisocunt


NCIS: LOS ANGELES - SAISON 1


Éditeur : CBS
Distributeur : Paramount Home Entertainment France

Type : Saison
Origine : zone 2
Nombre de disque : 6 (DVD-9)
Nombre d'épisodes : 24
Durée approx. : 1032 minutes
Boîtier : Coffret
Code EAN : 3333973169205

Date de sortie en France : 06 avril 2011


AUDIO


Langues : Allemand (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 2.0), Italien (Dolby Digital 2.0)
Sous-titres : Allemand, Anglais, Anglais (mal entendants), Danois, Espagnol, Finlandais, Français, Néerlandais, Norvégien

VIDÉO


Format : 1.78 - 16/9 anamorphique (compatible 4/3)
Standard : PAL
Image : Couleurs

SUPPLÉMENTS


- La Télé Inspirée, NCIS : Los Angeles
- Rencontre avec l’Équipe de LA
- Visite du Plateau : À l’Intérieur du Sanctuaire
- À l’Intérieur du Centre des Opérations
- Éclairage, Caméra… ACTION ! Les Cascades de NCIS : Los Angeles
- Clips Promotionnels de CBS
- Le clip musical de LL Cool J : “No Crew is Superior”
- Le making of de “No Crew is Superior”
- Épisodes dérivés de NCIS saison 6
- Commentaire de Shane Brennan

TOUS LES ARTICLES SUR NCIS: LOS ANGELES - SAISON 1


01.04.2011 | Prise de service pour NCIS : Los Angeles

TEST DU DVD

Test rédigé le 10/04/2011 par Grégory Lazareth

Avis sur l'édition :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"

NCIS : Los Angeles, spin off de NCIS : Enquêtes Spéciales était attendue au tournant par tous les fans de la saga initiée par JAG, qui avaient peur d'être déçus. Et nous pouvons dire que le pari est plutôt réussi. Plus tournée vers l'action et basée sur une équipe haute en couleurs d'agents d'infiltration, l'équipe du NCIS à Los Angeles investigue dans tout ce qui menace la sécurité intérieure du territoire, allant du meurtre aux attentats terroristes. Cette première saison nous permet de nous plonger dans des missions périlleuses et explosives, tout en dévoilant peu à peu les personnages. De quoi partir sur une base solide et forger sa propre identité.

Ce coffret de saison 1 est bon mais cache quelques faiblesses qu'il aurait été relativement simple de combler avec un meilleur soin du contenu. En effet, même si l'extérieur est beau, l'absence de piste française 5.1, des menus et une navigation réalisés en 5 minutes, des épisodes bonus dénués de piste française, ou encore une image un poil en-dessous de ce que l'on aurait pu attendre, viennent entacher le produit.

 

Avis sur l'image :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

L'image en 16/9e anamorphique libère une qualité plutôt bonne dont l'ensemble est satisfaisant. Cependant, la netteté aurait pu être améliorée et cela se voit sur les plans extérieurs et lumineux, comme ceux de Los Angeles, ou alors dans les endroits plus sombres et dotés de points d'éclairage intenses mais indirects où le bruit se fait davantage ressentir, tels que l'intérieur du Centre des Opérations du NCIS.

La palette colorimétrique est large et le ratio de contraste assez avantageux, respectant l’esthétique de la série. Cependant, nous n'en prenons pas plein les yeux car la photographie n'est intentionnellement pas aussi éclatante et lumineuse que d'autres séries "ensoleillées" comme Les Experts : Miami, par exemple.

               

Avis sur l'audio :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" 1Haut de page

La piste originale Dolby Digital 5.1 est criante de précision et de profondeur et la différence avec la piste française saute aux oreilles. En effet, comme pour NCIS : Enquêtes Spéciales, Paramount ne nous permet simplement pas de bénéficier d'une ambiance sonore française de cet acabit en nous donnant une simple piste 2.0, au même titre que les autres langues, à savoir l'italien, l'espagnol et l'allemand.

Bien que la piste française soit dynamique et d'excellente qualité, il devient de plus en plus intolérable que les éditeurs continuent à mettre du stéréo pour les langues autres que l'originale. Pour une série autant basée sur l'action, le spectateur aimerait être plus immergé dans l'ambiance, d'autant plus que la diffusion sur M6 en français est proposée en 5.1.

Les sous-titres sont nombreux pour satisfaire n'importe qui : anglais pour malentendants, danois, allemand, espagnol, français, italien, néerlandais, norvégien, finnois et suédois. D'une adaptation aussi bonne que la piste française, le sous-titrage français ne comporte que d'extrêmement rares fautes de frappe et cela est assez exceptionnel pour le préciser.

 

Avis sur les suppléments :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Les bonus sont nombreux, couvrent une bonne surface des différents aspects de la série et sont plutôt dignes d'intérêt. Le reproche viendrait surtout du double épisode crossover avec NCIS : Enquêtes Spéciales, dénué de piste française, qui gâche l'ensemble.

Le double épisode "Légende" (83:04) : Proposé uniquement en VO (heureusement que les sous-titres sont présents), cet épisode crossover fait le lien entre NCIS : Los Angeles et NCIS : Enquêtes Spéciales. Belle initiative pour qui n'a pas la série mère mais l'absence de VF alors que les épisodes ont déjà été édités en français par Paramount dans le coffret de la saison 6 de NCIS : Enquêtes Spéciales ne pardonne pas.

Commentaire audio du premier épisode "Identité" par Shane Brennan : Ecrit sur la jaquette du disque, la piste n'a pas été trouvée, ni par le menu, ni en changeant le canal audio ne comportant que 5 pistes qui sont donc les 5 langues de l'épisode.

Clips promotionnels de CBS (09:23) : Comme les Etats-Unis savent si bien les faire pour donner envie aux téléspectateurs, ce supplément propose 4 bandes-annonces de présentation de la série et des personnages, ainsi que les 2 versions de celle avec Abby de NCIS : Enquêtes Spéciales, présentant la soirée du mardi avec les 2 séries à la suite. L'autre moitié des clips promotionnels montre une série de questions envoyées par des téléspectateurs à LL Cool J sur sa vie ou le tournage et ce sera au tour de Chris O'Donnell de nous parler de son personnage ainsi que du succès de la série. Nous finirons avec une séance photos de nos deux stars.

Clip musical de LL Cool J "No Crew Is Superior" (03:57) : Ecrit spécialement pour NCIS : Los Angeles, la chanson permet à ceux qui ne le connaissaient pas, de voir LL Cool J sur son terrain premier, le rap. Après 13 albums studio, on peut dire qu'il a fait du chemin. Entre morceaux d'enregistrement et extraits de la série, on se surprend à chanter ou fredonner ce rythme entraînant.

Making of du clip musical de LL Cool J "No Crew Is Superior" (03:06) : La naissance de la chanson, l'écriture et le déroulement du clip avec Tricky Stewart, producteur ayant travaillé avec Rihanna ou Beyoncé.

La télé inspirée : NCIS : Los Angeles (16:19) : Le staff nous explique comment ils ont procédé pour différencier au maximum NCIS : Los Angeles de sa série mère, tout en restant dans le même créneau. Les ingrédients qui font la série sont exposés, ainsi que la présentation rapide de chaque personnage. La première partie est intéressante mais quiconque a déjà vu la saison 1 n'apprendra rien sur la seconde moitié.

Rencontre avec l'équipe de L.A. (20:56) : Rétrospective du processus de choix des acteurs pour interpréter chaque personnage du show et leur présentation, plus minutieuse que le supplément précédent. Nous finissons classiquement sur les louanges envers les acteurs, l'équipe, la série et l'espoir que tout ceci dure encore longtemps.

Visite du plateau : A l'intérieur du Sanctuaire (12:18) : Comme son nom l'indique, le chef décorateur Thomas Fichter nous fait visiter le Centre des Opérations pour terminer sur le hangar à bateaux. Supplément digne d'intérêt pour comprendre les choix artistiques sur les décors, l'ambiance et faire une visite des différents plateaux de tournage.

A l'intérieur du Centre des Opérations (10:19) : La séquence nous permet de mieux cerner l'utilisation des éléments high-tech utilisés dans la série et de leur impact sur le tournage. Nous apprenons que toutes les technologies utilisées existent, sont utilisées ou sur le point de l'être.

Eclairage, caméra... Action ! Les cascades de NCIS : Los Angeles (10:16) : Reportage sur les cascades, entre les scènes de combat, les accidents et autres explosions. Les acteurs sont fiers de nous annoncer qu'ils les font eux-mêmes la grande majorité du temps. Tout est fait à l'ancienne sans CGI et nous auront droit à l'explication sur la scène de l'explosion de la voiture lors du rodéo de l'épisode 17. Cependant, cela reste la seule cascade expliquée.

                       

Avis sur le packaging :\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\"\"note\" Haut de page

Les 6 DVD répartis dans 3 boitiers slim double, sont logés dans un coffret cartonné à l'effet brillant et à l'effigie de nos deux héros sous le feu d'une explosion. Vraiment joli... mais c'est bien la seule chose. La preuve que l'habit ne fait pas le moine mais c'est toujours mieux que le moine porte un bel habit, surtout s'il est nu en-dessous.

Les jaquettes présentent toutes la photo du packaging ainsi qu'au dos, les titres et synopsis des épisodes et éventuels bonus. La sérigraphie des DVD est réduite au minimum car il n'y a sans doute qu'une seule version pour toute l'Europe, voire même toute la zone 2, et seul le packaging doit changer d'un pays à l'autre. En effet, les DVD possèdent simplement une face miroir avec le nom de la série, celui des épisodes et autres informations, le tout en anglais. De plus, dès l'insertion, la langue des menus est demandée parmi toutes celles possibles et quand on sait qu'outre la piste VO, nous avons droit au français, à l'italien, à l'allemand et à l'espagnol, il n'y a qu'un pas pour en déduire que les DVD sont les mêmes pour toute l'Europe.

Justement, venons-en aux menus. Là aussi, le minimum syndical : nous arrivons sur une image fixe de Callen et Sam au volant d'une voiture, sans aucune musique de fond pour nous donner le choix entre les réglages (langue et sous-titres) et les épisodes. Choix, qui se fait d'ailleurs par un surlignage vert fluo d'un goût des plus exquis, et tout cela sur chacun des 6 DVD. Même chose dans les sous-menus, toujours pas de musique et aucune animation. En revanche, la photo du protagoniste dans les parties épisodes et bonus change d'un DVD à l'autre, la partie des réglages, elle, est donc toujours la même. A l'heure d'aujourd'hui, il est bien malheureux de tomber encore sur une présentation aussi pauvre quand on sait ce que l'on est capable de faire en terme de menus et d'animations.